(In)visible

spectacle-collage
traducteur, assistant du dramaturge : Andrei Dósa

mai
13
jeudi
19:00
mai
14
vendredi
19:00

Salle studio
RO
EN
16+
1h 10' sans entracte

András Buzási
Áron Dimény
Loránd Farkas
Eszter Román
Emőke Kató
Csilla Varga
Gábor Viola

metteur en scène
Leta Popescu
 
décor, installation vidéo, animation
Mihai Păcurar
 
conseiller chorégraphique
Ferenc Sinkó
 
musique de scène
Magor Bocsárdi
 
régie plateau
Enikő Albert
 
our thanks to
Vlad Moldovan

Date de la création: 05 février 2019

Le spectacle (In)visible parle de la vulnérabilité dans une époque où la seule constante semble être l'insécurité du monde et de l'individu dans le monde. Traversant sept épisodes de la fragilité (Planète – Continent – Pays – Ville – Famille – Couple – Individu), le spectacle devient un voyage à travers les sensations, partant de la solitude et parient à l'isolement. Le collage de textes signés par des auteurs contemporains roumains et hongrois est juxtaposé à une série d'images constamment construites comme une installation visuelle. Le spectateur est invité à regarder ouvertement un acte de réflexion sur lui-même en tant qu'individu vivant dans le monde et sur le monde qui l'entoure.

Il y a deux principes que j'essaie de prendre en compte lors de la construction d'un spectacle: qu'est-ce que je célèbre et contre quoi dois-je me battre? Dans le cas du spectacle (In)visible, je lutte contre l'agressivité des certitudes actuelles et je tâche de souligner leur vulnérabilité. Il me semble que le monde est de plus en plus déterminé et préparé à prendre position. Mais je me demande toujours, n'est-ce pas le résultat d'une fragilité généralisée? Je vise à induire des sensations et non à exprimer des théories. Je crois (encore) fermement que le théâtre peut vraiment sonner l'alarme et – en même temps – il peut offrir un refuge. Et je crois en ceci : sous tous nos masques sociaux que nous nous mettons lorsqu'il faut avoir une opinion, une position claire, entrer dans des camps pour ou contre – je crois donc que dans tous les cas il y a, au fond, la même chose fragile : le désir du bien, de la paix intérieure.

Leta Popescu
 

Les auteurs des textes rassemblés : Dan Sociu, Andrei Doboş, Alexandra Pâzgu, Vlad Moldovan, Stelian Müller, Petro Ionescu et Raul Coldea, V. Leac, Ionuţ Chiva, Balázs Szálinger, Elena Vlădăreanu, Ferenc André, István Domonkos, Katalin Ladik, Benji Horváth. Outre les auteurs cités et leurs volumes, une autre source d'inspiration du  spectacle est Trado, signé par Svetlana Cârstean et Athena Farrokhzad. Vous pouvez en trouver plus d'informations dans le cahier programme disponible à l'entrée au spectacle.