Bistrita, 1981

Emőke Boldizsár

Lieu et date de naissance : Bistrita, 27 novembre 1981.

Etudes :
1991-1996 – Ecole générale de musique de Bistrita, spécialisation Flûte
1996–2000 – Collège National « Andrei Mureşanu » de Bistrita, section hongroise, spécialité mathématiques-physique
2000 – examen de langue allemande de niveau supérieur (Deutsches Sprachdilpom des Goethe Instituts)
2000–2004 – section « Szentgyörgyi István » de l'Université d'Art Théâtral de Târgu Mures, spécialisation Comédien
A partir de septembre 2004 elle est membre de la compagnie du Théâtre Hongrois de Cluj.


Rôles joués pendant les années universitaires :

2004
FRIDERIKE - Marius von Mayenburg : Les Parasites, mise en scène : Sorin Militaru, Théâtre 74 de Târgu Mures
- Ottó Tolnai : La Sablière de Machin – spectacle individuel, mise en scène : Éva Patkó, Théâtre 74
ASTÉRIE - Heinrich von Kleist : Tragédie (Penthésilée), mise en scène : Gábor Rusznyák, Scène Studio de Târgu Mures
LA MÈRE - Federico García Lorca : Noces de sang, mise en scène : Elemér Kincses, Scène Studio de Târgu Mures

2003
ORTENSIA
- Carlo Goldoni : Mirandolina, mise en scène : Levente Kovács, Scène Studio de Târgu Mures
GERTRUDA et SUSANNA - Carlo Goldoni : L'éventail, mise en scène : Csaba Kiss, Scène Studio de Târgu Mures



Rôles joués au Théâtre Hongrois de Cluj :

Saison 2006/2007 :
FEMME DE JÉRUSALEM, OINT DE MYRRHECantique des cantiques, mise en scène : Mihai Măniuţiu

Saison 2005/2006 :
UN CITOYEN IVRE – Ion Luca Caragiale : La Lettre perdue, mise en scène : Gábor Tompa

Saison 2004/2005 :
JEUNE FILLE - Les Roses aux yeux noirs, mise en scène : Alan Lyddiard (Royaume-Uni)
AGAUÉ 4 - Euripide : Les Bacchantes, mise en scène : David Zinder (Israël)

Rôles interprétés au Théâtre Hongrois de Cluj

2005/2006

- Euripide: Les Bacchantes, metteur en scène: David Zinder

2004/2005

- Spectacle conçu par Alan Lyddiard et Kinga Kelemen, basé sur des contes et histoires tsiganes: Les Roses aux yeux noirs, metteur en scène: Alan Lyddiard
Un citoyen ivre - Ion Luca Caragiale: La Lettre perdue, metteur en scène: Gábor Tompa