Sarah Ruhl

La Maison propre


Grande salle

Lane
Magda Stief-Mugur
 
Matilde
Andrea Vindis
 
Virginia
Ibolya Csíky
 
Charles
Sándor Keresztes
 
Ana
Klára Sebők

metteur en scène
Attila Keresztes
 
conseiller dramaturgique
Ottó A. Bodó
 
scénographe
Carmencita Brojboiu
 
costumier
Bianca Imelda Jeremias
 
média numérique
Zsolt Tofán, Attila Soós
 
régie plateau
Péter Mixtay
 
souffleur
Imola Kerezsy

Date de la création: 01 mars 2009

La doctoresse Lane et sa sœur obsédée par la propreté, Virginia perdent le contrôle sur leurs propres vies. Charles, le mari de Lane, a beau être comblé par son amour retrouvée tardivement, il devient impuissant en tant que médecin, et Ana perd sa lutte contre la maladie. Il ne reste plus que la plaisanterie parfaite, soufflée à l'oreille d'Ana par Matilde, la servante brésilienne, pour que le rire final conduise Ana sur le seuil de la mort. Amour et rire, humour et mort, réussite et résignation – tous les éléments de la vie se retrouvent dans la pièce de Sarah Ruhl. Une maison propre déborde non seulement des vérités psychologiques profondes, mais aussi de l'humour noir, et même de l'absurde. Tout cela s'entrelacent dans une belle métaphysique lyrique.