Bertolt Brecht − Paul Dessau

Mère Courage et ses enfants

Coopération: Théâtre Hongrois de Cluj et Staatsschauspiel Dresden
Traduit du hongrois par Ágnes Nemes Nagy

Mère Courage
Júlia Laczó
 
Kattrin, sa fille muette
Zsuzsanna Tőtszegi, Maria Tomoiagă
 
Eilif, fils cadet
András Buzási
 
Schweizerkas, le benjamin de la famille
Csaba Marosán
 
Cuisiner
Ferenc Sinkó
 
Prédicateur
Szabolcs Balla
 
Yvette Pottier
Emőke Kató
 
Et
Tímea Jerovszky, Csilla Varga, Gizella Kicsid, Réka Csutak, Kinga Ötvös, Alpár Fogarasi, Róbert Laczkó Vass, Antonella Ábrahám, János Platz, Szilárd Péter Szőcs, Gellért Szalantai, Norbert Szallos, Előd Bálint, Máté Erdei, Tímea Gyenge , KRISTÓF NAGY KOPECZKY, SZABOLCS ORBÁN, KATA PÁNCZÉL, MELINDA SEPSI, NOÉMI SZÁNTUSZ, ZSUZSA TATÁR, PÉTER VARGA, ÁRON WAGNER

metteur en scène
Armin Petras
 
décor
Olaf Altmann
 
costumes
Cinzia Fossati
 
dramaturgie
Schmitz Katrin
 
chorégraphie
Denis Kooné Kuhnert
 
arrangement musical
Thomas Kürstner, Sebastian Vogel
 
conception des lumières
Norman Plathe-Narr
 
direction musicale
Katalin Incze G.
 
assistant de musique
Urich Anik
 
assistant du metteur en scène
Camilla Cecile Körner, Louisa Rogowsky
 
assistant costumes
Gyopár Bocskai
 
régie plateau
Réka Zongor

Date de la création: 19 novembre 2019

Spectacle réalisé avec l’autorisation de Suhrkamp Verlag AG par l’intermédiaire de la société Hofra Kft.
 

Toute l’Europe est ravagée; le continent est dominé par le chaos provoqué par la guerre de Trente Ans. Au beau milieu de cette dévastation on retrouve Mère Courage, cantinière de l’armée, avec son chariot bâché, indestructible alors qu’elle avance d’un campement militaire à l’autre. Malgré toutes les souffrances, elle refuse que quelqu’un réduise à néant ses efforts et ne lui gâche la guerre : la menace de la paix ne ferait que mettre en péril ses affaires fleurissantes, alors qu’elle a trois enfants à élever. Au début, c’est son vaillant fils, Schweizerkas, qui est traîné devant un tribunal militaire, car Mère Courage a trop marchandé avec ceux auxquels elle voulait graisser la patte pour le libérer. Puis c’est le tour du très intelligent Eilif finalement même Katrin la muette est tuée lors de son dernier acte d’héroïsme. Mère Courage continue à suivre l’armée et la guerre car d’autres affaires l’attendent.
 

Bertolt Brecht a écrit Mère Courage et ses enfants peu après le déclenchement de la deuxième guerre mondiale pendant son exil en Suède. Il a puisé de très fortes images de l’histoire de la guerre de Trente Ans pour décrire la destruction imminente de l’Europe et il a aussi montré que les guerres «se justifient par la peur de Dieu, par ce qui est bon et beau» – toutefois c’est avec l’argent que la victoire se monnaie, pas sur les champs de bataille.
 

"Mère Courage et ses enfants est l’histoire d’une femme seule qui traverse la guerre de Trente Ans du 17e siècle comme cantinière avec ses enfants. La guerre lui fournit les moyens de subsistance mais elle lui ravit ses trois enfants. Mère Courage ne change pas: elle n’apprend rien, elle ne regrette rien. Elle continue. La pièce de Brecht et Dessau est une grande ballade tragicomique sur l’absurde de la vie et la joie de cette vie qui ne disparaîtra pas même dans les temps les plus difficiles. Car il faut continuer à chanter, danser et aimer même lorsque tout s’effondre autour de nous. Ainsi, cet élan perpétuel signifie que tout va rester comme avant."

Armin Petras