Stephen Sondheim - Hugh Wheeler

Sweeney Todd – le diabolique barbier de Fleet Street


Grande salle

Sweeney Todd
Gábor Viola
 
Mrs. Nellie Lovett
Andrea Vindis
 
Anthony Hope
Csaba Marosán
 
Johanna Barker
Kinga Ötvös
 
Judge Turpin
József Biró
 
Beadle Bamford
Loránd Váta
 
Tobias Ragg
Róbert Laczkó Vass
 
Pauvre
Rita Sigmond
 
Lucy Barker
Éva Imre
 
Adolfo Pirelli
Loránd Farkas
 
Jonas Fogg
Szabolcs Balla
 
Narrateur
Ervin Szűcs

Chœur: Melinda Kántor, Csilla AlbertFerenc Sinkó, András Buzási, Zsolt Vatány, Péter Árus, Krisztina Bíró, Evelyn Budizsa, Noémi Daróczi, Helga Demeter, Leonard Alain Fodor, Timea Jerovszky, Ágota Major, Bence Molnár, Gergő Mostis, Ágnes Szucher


metteur en scène
Dragoş Galgoţiu
 
chef d'orchestre et direction musicale
Katalin Incze G.
 
scénographe
András Both
 
costumier
Doina Levintza
 
régie plateau
Zsolt Györffy

Date de la création: 16 mai 2014

C’est en 1979 que la pièce Sweeney Todd – le diabolique barbier de Fleet Street a été présentée pour la première fois sur Broadway, dans la mise en scène d’Harold Prince. Au cours de cette même année, le spectacle a remporté le prix Tony du meilleur musical, considéré comme l’équivalent de l’Oscar dans le domaine du théâtre. En 2007, il est sorti en salle suite à l’adaptation faite par Tim Burton, avec Johnny Depp en rôle principal.
La pièce raconte l’histoire du barbier Benjamin Barker qui rentre à Londres après une année de vagabondage dans le monde. De retour à Londres, il apprend que sa femme était morte et que sa fille se trouvait chez son pire ennemi, le juge Turpin, à cause duquel il avait dû s’enfuir de la cité. Résolu à se venger, il s’associe à Mlle Lovett et ouvre son ancien salon de coiffure pour hommes sous le nom de Sweeney Todd. Ils entrent tous les deux dans un cercle vicieux sans issue et ils devront payer un lourd prix pour les crimes commis.
Sweeney Todd – le diabolique barbier de Fleet Streetest un musical puissant par sa force narrative et par la qualité exceptionnelle de la musique ; il dépasse les limites d’un genre qui se résume, d’habitude, au divertissement. L’accompagnement musical intensifie les passions des personnages tout en accentuant la déformation lyrique de l’action, nous laissant regarder l’enfer et sa convulsion douloureuse à travers une loupe esthétique, dans une lumière filtrée, comme une fresque, de loin » - affirme le metteur en scène Dragoş Galgoţiu, à propos du spectacle.