Albert Camus

Caligula


Grande salle

Caligula
Áron Dimény
 
Caesonia
Imola Kézdi
 
Hélicon
Levente Molnár
 
Scipion
Balázs Bodolai
 
Cherea
Loránd Váta
 
Metellus
Ferenc Sinkó
 
Senectus
Sándor Keresztes
 
Lepidus
Lehel Salat
 
Mucius
Ervin Szűcs
 
Mereia
Attila Orbán
 
Patricius, l'intendant
Csongor Köllő
 
Octavius
Szabolcs Balla
 
Drusilla
Melinda Kántor

metteur en scène
Mihai Măniuţiu
 
conseiller dramaturgique
András Visky
 
chorégraphie
Ferenc Sinkó
 
scénographe
Adrian Damian
 
costumier
Vladimir Turturică
 
musique de scène
Şerban Ursachi
 
assistant du metteur en scène
Andrej Visky
 
régie plateau
Yvonne Nagy

Date de la création: 02 mars 2011

Tout le monde sait qui est Caligula dont le nom est lié à la tyrannie aveugle se mesurant au pouvoir des dieux. Cependant Mihai Măniuţiu interprète l’excellente pièce de Camus d’un point de vue surprenant et très original. Caligula de Măniuţiu tente l’impossible quand il veut réorganiser le monde, car « Ce monde, tel qu’il est fait, n’est pas supportable ». La mort de la sœur du césar permet soudain à Caligula de faire la découverte de la vérité la plus simple : « Les hommes meurent et ils ne sont pas heureux. » Cette fois-ci il ne nous présente pas un drame politique, il ne s’intéresse pas non plus à l’histoire naturelle de la tyrannie, mais il analyse la question passionnante, mais effrayante : comment peut-on atteindre le bonheur ? Peut-on convaincre la mort ? Et quelles sont les conséquences d’être privé des pieux mensonges et d’être forcé à regarder en face sa situation réelle ?

András Visky